Quelles sont les règles à suivre pour construire un bâtiment d’entreprise durable ?

Publié le : 16 septembre 20227 mins de lecture

L’économie mondiale a connu une période de croissance sans précédent ces dernières décennies. La population mondiale a augmenté de manière significative et continue de croître, ce qui a entraîné une hausse de la demande en matière de bâtiments et d’infrastructures. Les bâtiments représentent environ 40% de l’énergie consommée dans le monde et sont responsables de plus de la moitié des émissions de gaz à effet de serre. La construction durable de bâtiments d’entreprise est donc essentielle pour réduire l’impact environnemental de ces derniers.

Quelles sont les normes environnementales dans l’immobilier d’entreprise ?

L’écoconstruction est une approche de construction qui tient compte de l’impact environnemental des bâtiments sur l’environnement. Elle vise à réduire les polluants atmosphériques, le gaspillage d’eau et d’énergie, et les déchets solides. Les normes environnementales pour l’immobilier d’entreprise sont établies par la Direction générale de l’environnement (DGE) et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Ces organismes fixent des critères environnementaux pour les bâtiments neufs et rénovés, afin de réduire l’impact environnemental des bâtiments sur l’environnement.

Quelles sont les principales certifications environnementales ?

Le bâtiment durable est un bâtiment conçu pour réduire son impact sur l’environnement. Il est construit en utilisant des matériaux respectueux de l’environnement, en minimisant les consommations d’énergie et en favorisant le recyclage. Il est également conçu pour durer dans le temps, afin de minimiser son impact sur l’environnement à long terme. Pour construire un bâtiment durable, il est important de suivre certaines règles et de respecter certaines normes environnementales. Les principales certifications environnementales à respecter sont :

  • La certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) : il s’agit d’une norme internationale qui évalue les bâtiments en fonction de leur impact sur l’environnement. Pour obtenir cette certification, il faut répondre à certaines critères, comme par exemple, la consommation d’énergie, le recyclage des déchets, la qualité de l’air intérieur, etc.
  • La certification BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method) : il s’agit d’une autre norme internationale pour évaluer les bâtiments durables. Elle prend en compte différents critères, comme la consommation d’énergie, le recyclage des déchets, la gestion de l’eau, etc.
  • La certification HQE (Haute Qualité Environnementale) : il s’agit d’une norme française qui évalue les bâtiments en fonction de leur impact sur l’environnement. Elle prend en compte différents critères, comme la consommation d’énergie, le recyclage des déchets, la gestion de l’eau, etc.

Pour construire un bâtiment durable, il est important de respecter ces différentes normes environnementales.

Quel est l’intérêt de ces certifications pour les acteurs de l’immobilier d’entreprise ?

Les certifications en matière de durabilité des bâtiments sont de plus en plus courantes et les acteurs de l’immobilier d’entreprise sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser. La certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) est l’une des plus connues et les bâtiments certifiés LEED sont reconnus pour leur impact positif sur l’environnement. Les bâtiments certifiés LEED sont également plus attractifs pour les tenants potentiels, car ils sont perçus comme plus éco-responsables. Les certifications en matière de durabilité des bâtiments peuvent donc être un outil intéressant pour améliorer l’éco-efficacité de votre entreprise.

Quelles sont les meilleures pratiques pour obtenir ces certifications environnementales ?

Le bâtiment est l’un des secteurs les plus énergivores et les plus polluants. Pourtant, il représente aussi un important potentiel d’économie d’énergie et de réduction des émissions de gaz à effet de serre. La construction d’un bâtiment durable nécessite une approche globale et intégrée prenant en compte l’ensemble du cycle de vie du bâtiment, de la conception à la déconstruction. Les bâtiments durables sont également appelés « bâtiments verts » ou « bâtiments basse consommation ». Ils sont conçus pour réduire leur consommation d’énergie et leurs émissions de gaz à effet de serre tout en assurant le confort et la qualité de vie des occupants.

Pour construire un bâtiment durable, il est important de suivre certaines règles et de respecter certaines normes environnementales. Les bâtiments doivent être conçus pour minimiser leur consommation d’énergie et leurs émissions de gaz à effet de serre. Les matériaux utilisés doivent être durables et recyclables. Les bâtiments doivent être conçus pour favoriser la circulation naturelle de l’air et l’utilisation de la lumière naturelle. Les bâtiments doivent être équipés de systèmes de gestion de l’énergie efficaces.

Pour obtenir une certification environnementale, il est important de suivre les bonnes pratiques en matière de construction durable. Les bâtiments doivent être conçus et construits conformément aux normes environnementales en vigueur. Les bâtiments doivent être équipés de systèmes de gestion de l’énergie efficaces. Les bâtiments doivent être équipés de dispositifs de contrôle de la qualité de l’air intérieur. Les bâtiments doivent être équipés de dispositifs de réduction des bruits.

Comment construire un bâtiment durable

Il existe plusieurs façons de construire un bâtiment durable. La première est de s’assurer que le bâtiment est bien isolé. Cela signifie que les murs, les toitures et les fenêtres doivent être correctement isolés pour empêcher la chaleur de s’échapper. La deuxième est de choisir des matériaux durables et écologiques. Les bâtiments peuvent être construits à partir de matériaux recyclés ou recyclables. La troisième est de s’assurer que le bâtiment est équipé de systèmes de chauffage et de climatisation efficaces. Ces systèmes doivent être régulièrement entretenus pour fonctionner de manière optimale. Enfin, il est important de veiller à ce que le bâtiment soit équipé de dispositifs de gestion de l’énergie, tels que des détecteurs de mouvement ou des détecteurs de lumière. Ces dispositifs permettent de réduire la consommation d’énergie du bâtiment en détectant les moments où l’énergie est inutilement consommée.

Plan du site